dimanche 6 novembre 2016

C'est en Novembre

Et c'est forcément près de chez vous:

Les 19 & 20, rendez-vous à Blois pour la 33eme édition de BDBoum !



Puis le 25 Novembre, avec l'ami Alfred, à Rouen à la librairie Au grand nulle part :



Et le lendemain, samedi 26 à Asnières sur Seine, à la librairie La case à bulles :







jeudi 6 octobre 2016

Invité surprise

Le 23ème Festival de BD BUC (dans les Yvelines) m'a convié le dimanche 9 Octobre à rejoindre la cinquantaine d'auteurs déjà présents depuis la veille. Un festival où je me rends en RER: chouette!



jeudi 8 septembre 2016

Rendez-vous

C’est la rentrée littéraire.
Et d’excellents albums de bande dessinée vont tout doucement pousser L’inversion de la courbe des sentiments hors des étales de librairie où il avait pris ses aises pendant trois mois.
Mais l’aventure n’est pas finie. Rencontres en librairie et festivals vont jalonner ce dernier trimestre 2016.
Voici déjà quelques rendez-vous confirmés :

Le 1er Octobre, de 15h30 à 17H30 à la librairie L’armitière de Rouen

Les 28, 29 et 30 Octobre au festival Quai des Bulles de Saint Malo

Les 18,19 et 20 Novembre au festival BD Boum de Blois

Le samedi 3 décembre au Salon du livre de Boulogne-Billancourt

(Plus de précisions sur les horaires et les stands à venir)

Et je peux déjà annoncer ma présence aux Vendanges graphiques à Condrieu les 25 et 26 Mars 2017!



Retrouvez plus d'infos sur la page Facebook de L'inversion de la courbe des sentiments.

vendredi 19 août 2016

jeudi 4 août 2016

Un bel article de Jacques Schraûwen sur L'inversion de la courbe des sentiments: http://www.rtbf.be/culture/bande-dessinee/detail_les-lectures-de-votre-ete-l-inversion-de-la-courbe-des-sentiments?id=9351426





Désormais L'inversion de la courbe des sentiments a une page Facebook !

samedi 23 juillet 2016

Le Midi martyrisé, le Midi outragé mais le Midi Libre

50 strips de J'aimerais être un saint, mais bronzé égayent les pages du Midi Libre du 10 juillet au 28 août. Si ça c'est pas une bonne nouvelle !

Marc Villard et Jean-philippe Peyraud découvrant leur œuvre dans le Midi libre. Photo©C.Ferniot